Tai Ji Quan

Tai Ji Quan - style yang de Maître Fu Qing Quan

Le Tai Ji Quan à Budo Attitude:  Le Tai Ji Quan est une pratique issue d’une tradition millénaire chinoise combinant l’étude du corps énergétique, les techniques martiales et la philosophie du Yang Sheng (nourrir le vivre). Différentes écoles chinoises et de nombreux styles (style Yang, Shen, Wu…) se sont transmis et rependus à travers le monde. Le Tai Ji Quan est une méthode complète qui puise ses racines dans la théorie du Yang Sheng, du Yin et du Yang, de la médecine traditionnelle chinoise. Le Tai Ji Quan allie l’équilibre, la souplesse et la force, dans une expression harmonieuse à l’extérieur et puissante à l’intérieur. Véritable art de santé, une pratique régulière favorise l’équilibre et la sérénité en profondeur. Au sein de l’association, nous pratiquons le style Yang et notre pédagogie propose l’étude du geste de Tai Ji Quan et ses applications martiales à travers l’apprentissage de formes. Pour nous, la compréhension des applications martiales va de pair avec l’étude de la forme.

L’étude du Tai Ji Quan demande un travail quotidien et régulier si l’on souhaite comprendre et intégrer véritablement son essence et le rendre plus efficace. L’apprentissage est long et la mémorisation des formes est complexe, l’écoute par les mains et l’étude du Tui Shu fait partie intégrante de l’entrainement au Tai Ji Quan.

Les points communs entre le Tai Ji Quan et le Qi Gong

• Ces deux disciplines sont issues de la tradition millénaire chinoise et suivent les principes de base du Yang Sheng, une philosophie de vie en lien avec la pratique du Qi Gong et du Tai Ji Quan.• L’objectif de ces deux écoles est de maintenir une bonne santé et de gagner en longévité, d’acquérir équilibre, force et vitalité. • Comme le Qi Gong, le Tai Ji Quan cherche à unifier le corps et l’esprit et à développer la force interne. Le pratiquant de Qi Gong à un niveau élevé cherche à unifier le chi dans tout le corps comme éveil spirituel. On peut dire que le travail du Qi Gong aide à comprendre l’essence du Tai Ji Quan, ces deux pratiques sont indissociables.

Les différentes approches du geste

• En plus d’être présenté comme une méthode de santé, le Tai Ji Quan est un art martial à part entière. Les exercices à deux, le Tui shu, les applications martiales sont structurées pour développer “l’écoute”, une notion essentielle qui permet les actions de : céder, coller, laisser passer etc. • Chaque geste de la forme peut s’interpréter comme une manière d’attaquer, de se défendre et contrôler l’adversaire (Shi Na). • L’apprentissage des formes de Tai Ji Quan, avec ou sans arme, va de pair avec les applications martiales et l’exercice de la marche. • L’art du Tai Ji Quan développe la souplesse du bassin et la puissance des jambes par l’exercice des spirales du corps.

Les représentants du Tai Ji Quan de Maître Fu Qing Quan en Rhônes Alpes

Fu Qing Quan : Descendant de la famille Yang Sheng Fu, il est reconnu de par le monde comme l’un des plus grands maîtres de Tai Ji du style yang traditionnel.

Qing Qin : Nommée dans le cercle des disciples de Fu Qing Quan en 2014, elle était notre invitée une semaine en octobre 2016 au sein de Budo Attitude pour enseigner au groupe de Tai Ji Quan. Elle revient chaque année pour animer un stage d’un week-end et renforcer les liens avec notre école.

Mr Romain Bussi propose à ses élèves une étude claire, fine et précise du Tai Ji Quan développée au sein de l’école Yang traditionnelle de maître Fu Qing Quan. Il étudie régulièrement le Tai Ji Quan auprès de Ke Wen et d’experts en Chine, où il se rend régulièrement.